Affaire Katumbi de spoliation d'immeuble: des zones d'ombre subsistent

L'ancien gouverneur Moïse Katumbi lors d'une interview à Lubumbashi, le 2 juin 2015.
© AFP PHOTO / FEDERICO SCOPPA

Eclairer, fixer, démontrer... C'est le triple objectif poursuivi par Me Clément Tshitembo et ses collègues en allant vers les médias ce mardi 28 juin à Kinshasa. Avocats d'Emmanuel Stoupis, ils veulent aujourd'hui vulgariser dans l'opinion l'affaire de spoliation d'un immeuble dont l'opposant Moïse Katumbi est accusé. Une affaire qui a encore des zones d'ombre.

Pour Me Clément Tshitembo et ses collègues, l'affaire n'a rien de politique. C'est, selon eux, depuis 2013 que leur client Emmanuel Stoupis avait saisi la justice à Lubumbashi. Ces avocats se disent satisfaits de la condamnation de Moïse Katumbi dans cette affaire de spoliation d'un immeuble. 

Cependant il y a des questions restées sans réponse : que dire de l'acte de vente conclu en 1998 entre deux personnes absentes du pays : madame Katina, décédée en 1997, et Moïse Katumbi en exil en Zambie au moment des faits ? Quel est alors le sort du conservateur des titres fonciers qui aurait aidé à établir les faux papiers attaqués dans le procès ?

De leur côté, les avocats-conseils de Moïse Katumbi ont attaqué le jugement rendu par le tribunal de paix de Kamalondo. Ils affirment aussi que Emmanuel Stoupis ne dispose d'aucun titre de propriété à opposer au certificat d'enregistrement consigné depuis 40 ans au nom de Katebe Katoto dans le registre du conservateur des titres fonciers à Lubumbashi. En attendant, Raphaël Katebe et Moïse Katumbi, les deux frères, annoncent leur décision de porter plainte contre Emmanuel Stoupis, dans son pays, la Grèce.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.