Benyamin Netanyahu en visite en Ouganda, 40 ans après le raid d’Entebbe

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu.
© REUTERS/Ronen Zvulun

Il y a tout juste 40 ans, Israël était confrontée à une attaque terroriste, mais sur le continent africain. Une prise d'otages sur l'aéroport ougandais d'Entebbe où avait atterri un avion d'Air France détourné par deux Palestiniens et deux militants d'extrême gauche allemands. Des commandos d'élite israéliens étaient alors intervenus et trois otages avaient trouvé la mort. Parmi les victimes de l'opération, il y avait aussi le frère de Benyamin Netanyahu, le lieutenant-colonel Yonatan Netanyahu. Quatre décennies plus tard, le Premier ministre israélien est à Entebbe.

L’avion de Benyamin Netanyahu a atterri en début d’après-midi et l’émotion est grande sur l’ancien aéroport d’Entebbe. C’est ici même qu’a eu lieu le raid israélien il y a 40 ans, ce raid qui a permis la libération d’une centaine d’otages. C’est aussi un moment très important pour le Premier ministre israélien car son frère, Yonatan, faisait partie du commando israélien et a été tué cette nuit du 4 juillet 1976.

Aujourd’hui, il y a 500 personnes invitées. Parmi elles, des anciens du raid. Un soldat israélien présent cette nuit-là a fait part de son émotion de se retrouver de nouveau en Ouganda, mais cette fois-ci de jour. Emotion d’un des survivants qui s’est exprimé à la tribune. Enfin, émotion aussi pour l’un des fils d’Amin Dada, le président à l’époque. Ils parlent de la nécessité de réconciliation entre les deux pays.

La lutte contre le terrorisme au programme

Benyamin Netanyahu n’est pas en Afrique que pour cet anniversaire. Il vient parler affaires et lutte contre le terrorisme. Un tête-à-tête avec le président Yoweri Museveni est prévu dans l’après-midi, après les commémorations à Entebbe. Il y sera certainement question de sécurité, de tourisme et de commerce.

Enfin le Premier ministre israélien participera à un sommet régional sur le terrorisme et notamment sur la menace des islamistes shebabs qui pèse dans la région. Seront présents notamment les présidents kényan et rwandais. Un autre moment important pour Benyamin Netanyahu qui tente de recréer des liens diplomatiques avec le continent africain.