Netanyahu en visite en Ethiopie pour clore sa tournée africaine

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu (à gauche) et son homologue éthiopien Hailemariam Desalegn s'adressent à la presse, au Palais national, à Addis-Abeba, le 7 juillet 2016.
© REUTERS/Tiksa Negeri

Benyamin Netanyahu a achevé sa tournée en Afrique par une étape à Addis-Abeba, en Ethiopie, siège de l'Union africaine. C'est la première visite d'un Premier ministre israélien dans le pays. Benyamin Netanyahu a insisté sur sa volonté d'ouvrir une nouvelle page avec l'Afrique, alors que de nombreux pays africains pardonnent difficilement le soutien d'Israël à l'Afrique du Sud pendant l'apartheid.

En Ethiopie, Benyamin Netanyahu est venu chercher un allié de poids pour convaincre l'Afrique de resserrer les liens avec Israël. L'Ethiopie vient tout juste d'être élue au Conseil de sécurité des Nations unies et le Premier ministre Hailemariam Desalegn a promis de soutenir Israël à l'ONU et surtout à l'Union africaine pour qu'Israël obtienne le statut d'observateur. 

Le Premier ministre israélien veut faire de ce partenariat avec l'Ethiopie un modèle des nouvelles relations entre Israël et l'Afrique.

« L'Ethiopie avance, vos industries se développent, votre influence s'étend, a salué Benyamin Netanyahu. Nous voulons renforcer nos liens avec vous et je vous promets qu’il ne s’écoulera pas 30 ans avant une nouvelle visite. Nous voulons de futures visites en Ethiopie et dans nombre de pays africains. Je veux voir des ambassades israéliennes sur tout le continent et je veux voir chaque pays d’Afrique représenté par une ambassade en Israël. »

Benyamin Netanyahu n'est pas venu les mains vides. Il était accompagné d'une délégation de plusieurs dizaines d'entreprises israéliennes. Il s'est notamment engagé à aider l'Ethiopie à moderniser son agriculture et à accéder à de nouvelles technologies.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.