RDC: une délégation de l'opposition reçue par le groupe de soutien au dialogue

Le président de l'UDPS Etienne Tshisekedi (3e en partant de la droite), le frère de Moïse Katumbi Raphaël Katebe Katoto (4e), Charles Mwando et Patrick Mayombe, modérateur de la plateforme «Dynamique», à Bruxelles, le 10 juin 2016.
© THIERRY CHARLIER / AFP

A Bruxelles, le groupe de soutien à la facilitation du dialogue en République démocratique du Congo a rencontré le président de l'UDPS, Etienne Tshisekedi ainsi que d'autres dirigeants de l'opposition congolaise. L'entretien a porté sur les conditions à créer pour le lancement du dialogue national.

La délégation était composée du commissaire à la paix et à la sécurité de l'Union africaine, Smaïl Chergui, de l'envoyé spécial des Nations unies pour les Grands Lacs, Saïd Djinnit et du directeur général pour l'Afrique de l'UE, Koen Vervaeke. Cette rencontre fait suite à une première réunion du groupe de soutien le 4 juillet au siège de l'Union africaine à Addis-Abeba.

Félix Tshisekedi, secrétaire national aux relations extérieures de l'UDPS, s'est dit rassuré et satisfait de cette rencontre mais il insiste : l'opposition n'ira pas au dialogue avant d'avoir obtenu un climat favorable dans le pays.

Nous avons expliqué les attentes qui étaient les nôtres, nos préalables : l'amélioration de la situation de l'espace politique, avec la libération des prisonniers politiques, mais aussi la cessation de toutes ces tracasseries - parodies de procès, intimidations - mais aussi l'ouverture aux médias, ainsi que la sécurisation de ceux qui seront nos représentants au dialogue. [...] Nous avons le grand meeting organisé par le rassemblement le 31 juillet à Kinshasa et ce n'est qu'après cela que [le dialogue, ndlr] pourra être possible.

Félix Tshisekedi
11-07-2016 - Par Laetitia Bezain

De son côté, dans son communiqué le groupe de soutien s'est 'engagé à oeuvrer dans « le sens préalable » de l'opposition.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.