Republier
RDC

RDC: l'arrestation de militants de l'opposition contestée par l'Unafec

Des militants de l'Unafec, parti d'opposition, ont été condamnés à 15 ans de prison pour tentative de meurtre.
© JUNIOR KANNAH / AFP

Quinze ans de prison, c’est la peine prononcée contre deux jeunes militants du parti d’opposition l’Union nationale des fédéralistes du Congo (Unafec) samedi 16 juillet à Lubumbashi pour tentative de meurtre. Deux jours plus tôt une rixe a éclaté dans le quartier de Kenya dans le sud de la ville, faisant trois blessés graves à l’arme blanche. Au moins huit jeunes militants ont été arrêtés. Le parti d’opposition dénonce « des manœuvres politiques. »

Tout a commencé par une bagarre entre deux groupes de jeunes qui se disputaient la gestion d’un parking de taxi-moto. Trois d’entre eux ont été blessés à l’arme blanche, deux autres autres ont été interpellés et condamnés en procédure de flagrance à 15 ans de prison ferme.

Une sanction jugée « disproportionnée » par le Centre de droit de l'homme et du droit humanitaire de Lubumbashi. Selon le maire de la ville, Oscar Sangunza, huit suspects, tous membres du parti d’opposition Unafec, ont été arrêtés dans les jours qui ont suivi l’affrontement. Une « simple affaire de sécurité », affirme-t-il mais les responsables du parti y voient une « manœuvre politique. » Ils assurent que 17 de leurs membres sont entre les mains de la police.

Cette branche de l’Unafec est membre du G7, la coalition qui regroupe les partis passés du côté de l’opposition. Son second vice-président, Juvenal Kitungwa Lugoma, dénonce « une chasse à l’homme » orchestrée par la branche du parti restée fidèle à la majorité et accuse le ministre provincial de l’Intérieur d’utiliser les services de sécurité pour neutraliser les opposants.

Joint par téléphone, ce dernier parle d’« accusations non fondées » et assure avoir pris « toutes les mesures nécessaires au rétablissement de l’ordre » dans la ville de Lubumbashi.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.