La Guinée et Israël renouent leur relation

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu lors du conseil hebdomadaire des ministres, le 8 mai 2016.
© REUTERS/Ronen Zvulun

Après un demi-siècle de tensions, la Guinée et Israël renouent leurs relations diplomatiques. Un accord de coopération a été signé mercredi 20 juillet à Paris et les deux pays devraient rouvrir leurs ambassades respectives.

La Guinée et Israël renouent leur coopération avec la signature d’une déclaration conjointe sur la reprise des relations diplomatiques alors que celles-ci étaient rompues au lendemain de la guerre des Six Jours en 1967.

Des officiels guinéens, interrogés par RFI, n’ont pas souhaité commenter cette lune de miel entre les deux pays. De son côté, le directeur général du ministère israélien des Affaires étrangères, Doré Gold, appelle d’autres Etats d’Afrique à suivre l’exemple de la Guinée en renouant leurs relations avec Israël.

Une tournée de Netanyahu en Afrique pour briser la glace

Cette annonce intervient peu de temps après une tournée historique de quatre jours du Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, le 4 juillet 2016 en Afrique. Ces déplacements officiels ont permis de resserrer les liens politiques et économiques avec un continent longtemps mal disposé à l’égard d’Israël.

A la veille de cette tournée, Jérusalem avait annoncé allouer une enveloppe de 13 millions de dollars pour renforcer les relations économiques et la coopération avec l’Afrique. « De quoi tenter les pays africains financièrement mal à l’aise ou économiquement en faillite », commente un diplomate guinéen.

Chéquier en main, Benyamin Netanyahu cherche donc à renouer avec les pays africains qui avaient pris leur distance avec Israël en raison des guerres de l’Etat hébreu avec ses voisins, dont l’Egypte de Gamal Abdel Nasser, et des liens unissant Tel Aviv au régime de l’apartheid en Afrique du Sud.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.