Côte d’Ivoire: Amnesty International dénonce la détention de pro-Gbagbo

En Côte d'Ivoire, le procès de trois militants favorables à la libération de Laurent Gbagbo s'ouvre ce lundi.
© Alex Potemkin/Getty images

En Côte d'Ivoire, le procès de trois militants favorables à la libération de Laurent Gbagbo s'ouvre ce lundi 25 juillet 2016. Il leur est reproché d'avoir organisé « un attroupement non armé qui pourrait troubler la tranquillité publique », dans le quartier de Yopougon, à Abidjan, il y a dix jours. D'après plusieurs témoins, les militants faisaient en fait signer une pétition pour que l'ancien président ivoirien soit libéré. Pour Amnesty International, cette arrestation et ce procès ne sont pas légitimes. L’ONG demande leur libération immédiate.

Les autorités sont devenues un peu nerveuses maintenant dès que l’on parle de Laurent Gbagbo.

Gaëtan Mootoo
25-07-2016 - Par RFI

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.