Republier
Mali

Mali: le Gatia accuse les hommes de la CMA d'exactions contre des civils à Kidal

Membres d'un coin d'un groupe armé à Kidal, le 13 juillet 2016.
© AFP/SOULEYMANE AG ANARA

Dans le nord du Mali, la tension reste forte entre la Coordination des mouvement de l'Azawad, et le Gatia, deux groupes armés qui se sont affrontés la semaine dernière à Kidal, faisant plusieurs dizaines de morts. Le Gatia s'est retiré de la ville et s'est replié dans les alentours mais accuse les combattants de la CMA de se livrer à des exactions contre des civils proches du Gatia dans la région.

Depuis que le Gatia s'est retiré de la ville de Kidal, nous avons des informations qui nous disent que les combattants de la CMA se sont livrés non seulement à l'intérieur de la ville de Kidal et en dehors de la ville, dans les différentes brousses où sont les communautés Imrad, et là, ils se sont livrés à des arrestations arbitraires, ils se sont livrés aux pillages des biens des populations à l'intérieur de la ville ou à l'extérieur de la ville. Les responsables de la CMA doivent faire preuve de responsabilité pour que ce genre de situations n'arrivent pas et ne nous conduisent pas à d'autres situations encore plus graves.
Habala Ag Amzata, secrétaire général adjoint du Gatia, et membre de la Plateforme, une coalition de groupes-armés pro-Bamako
26-07-2016 - Par RFI

Alghabass ag Intallah, membre de la CMA, affirme quant à lui que ces incidents sont le faits de bandits qui n'ont rien à voir avec son groupe. Il appelle la population au calme.

On appelle toujours nos frères à venir aux voies du dialogue. Si on continue toujours comme cela, on ne va pas résoudre nos problèmes. On a un peuple qui ne mérite pas tout ça, on a un peuple qui mérite les honneurs, qui mérite la paix, qui mérite qu'on soit ensemble. En ce qui concerne la CMA, je fais appel à tous ceux de la CMA qui existent dans le territoire de l'Azawad de ne pas déborder, de ne pas toucher à la population... Les pauvres... leurs animaux,leurs biens. On condamne tous ceux qui volent, tous ceux qui traitent la population d'ennemis.
Alghabass ag Intallah, le secrétaire général du HCUA, membre de la CMA
26-07-2016 - Par RFI

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.