Affaire Katumbi: Darryl Lewis porte plainte contre deux hauts responsable congolais

L'opposant Moïse Katumbi escorté par ses partisans, alors qu'il se rendait au palais de justice, à Lubumbashi, le 11 mai 2016.
© REUTERS/Kenny Katombe

L'ancien conseiller américain en sécurité de Moïse Katumbi porte plainte à Washington pour « torture » contre le chef de l'Agence nationale de renseignement (ANR) et le ministre congolais de la Justice, selon une information révélée par nos confrères de Jeune Afrique. Darryl Lewis a été détenu pendant six semaines en RDC avant de pouvoir regagner les Etats-Unis et il affirme avoir subi des mauvais traitements.

Le texte de sa plainte, publié par Jeune Afrique, est détaillé. Dès son arrestation, le 24 avril, Darryl Lewis dit que les agents de l'ANR lui ont infligé « une douleur psychique et physique extrême » : des coups, des positions très douloureuses, des menaces, la privation de sommeil, pas d'hygiène de base, peu d'alimentation, des interrogatoires quotidiens brutaux. Tout ça pour lui faire avouer qu'il était prétendument « un mercenaire » à la solde de Moïse Katumbi.

La plainte de Darryl Lewis vise nommément deux officiels : l'administrateur général de l'ANR, Kalev Mutond, et le ministre de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, responsables hiérarchiquement du calvaire vécu par le plaignant. Le cabinet d'avocats de Darryl Lewis fait savoir que d'autres personnes pourraient être visées, si de nouvelles responsabilités étaient établies. Son client demande 4,5 millions de dollars de dédommagement.

Interrogé par Jeune Afrique, le ministre de la Justice congolais fait savoir que des avocats américains vont être engagés pour défendre la RDC face à cette plainte. « Un Congolais qui aurait agi aux Etats-Unis comme Lewis en RD Congo, a ajouté le ministre, aurait certainement eu à s'expliquer devant le FBI et d'autres services ».

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.