Patrice Talon en visite au Nigeria pour une coopération économique renforcée

Le président béninois Patrice Talon, le 4 juin 2016.
© AFP/Seyllou

Patrice Talon, le président béninois, a rencontré son homologue Muhammadu Buhari mardi 2 août à Abuja. C'était la première visite officielle de Patrice Talon au Nigeria depuis son élection en mars dernier. Une visite très attendue sur le plan symbolique, mais surtout sur le plan économique. Après avoir abordé la lutte contre le terrorisme, les deux chefs d'Etat ont discuté coopération commerciale et énergétique, et tenté de trouver des solutions pour atténuer les effets de la baisse des cours du pétrole sur les économies des deux pays.

La Bénin et le Nigeria « deux frères siamois », a déclaré Patrice Talon, avant d'annoncer un renforcement de la coopération énergétique entre les deux pays.

Une nouvelle unité de transformation du gaz devrait être bientôt finalisée au Bénin, permettant d'augmenter les importations depuis le Nigeria, et d'alimenter les centrales béninoises. Muhammadu Buhari a, quant à lui, insisté sur la coopération économique et annoncé des mesures pour lutter contre le trafic de marchandises venant du Bénin. Mesures qui devraient permettre, selon lui, de favoriser l'émergence d'une industrie locale.

Autant de projets qui visent à atténuer les effets de la crise économique frappant de plein fouet les deux voisins. Le Nigeria souffre directement de la chute du prix du baril, qui a entraîné une inflation record. Elle dépassait les 16 % en juin. Avec des conséquences directes pour le Bénin, par où transitent la plupart des biens de consommations courants vendus au Nigeria.

La rencontre entre les deux chefs d'Etat était donc très attendue par les commerçants béninois qui craignent que leur sucre, leur riz ou leur huile ne se vendent plus. Mais sur cette question, le ministre des Affaires étrangères béninois a assuré que les deux gouvernements étaient en coopération constante.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.