Republier
France Mali

Inhumation au Mali d'Adama Traoré

La sœur d'Adama Traoré, Assa, lors d'une manifestation en mémoire du jeune homme à Paris, le 30 juillet 2016.
© DOMINIQUE FAGET / AFP

Adama Traoré a été inhumé au Mali ce dimanche. La mort du jeune homme âgé de 24 ans, interpellé à Beaumont-sur-Oise (Val-d'Oise), avait provoqué plusieurs nuits d'affrontements entre les forces de l'ordre et des jeunes réclamant « la vérité ». Ses proches estiment qu'il est mort d'asphyxie.  

La cérémonie a duré une heure. Après la prière a la mosquée, la dépouille d'Adama Traoré a été inhumée dans le cimetière de Kalabancoro, non loin de Bamako. Une cinquantaine de personnes, essentiellement des amis de la famille, ont assisté aux funérailles.

La pluie est tombée toute la journée sur Bamako. Un bon présage, selon Assa Traoré, la sœur d'Adama, qui a fait le déplacement depuis la France. C'est le signe, dit elle, que les portes du paradis s'ouvrent devant lui.

Assa Traoré n'a pas caché sa colère devant les atermoiement de la justice française : « le mot bavure est trop faible pour décrire tout ce qu'on nous avons vécu, une succession de mensonges de la part du procureur », dénonce t-elle, avant de pointer du doigt le manque d'implication du Mali dans cette affaire. « Il faut simplement que justice soit faite, que l'on puisse faire notre deuil ».

Toutes les personnes présentes à la cérémonie avaient ce mot à la bouche, et malgré les démêlés avec la justice, tous veulent croire que la France restera un Etat dans lequel « Adama aura les mêmes droits qu'un autre ».

Moi, je veux la justice, je veux savoir la vérité. [La France] est un pays de droit. Adama avait les mêmes droits que les gendarmes qui l'on tué. Il ne méritait pas de mourir ce jour-là, le jour de son anniversaire de 24 ans.
Après les obsèques d'Adama Traoré, au Mali
08-08-2016 - Par Anthony Fouchard

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.