Mali: cinq soldats maliens portés disparus vers Mopti

Militaire malien en patrouille.
© AFP PHOTO / KAMBOU SIA

Nouvelle attaque contre l’armée malienne dimanche et lundi dans la région de Mopti, au centre du pays. Pour être plus précis, c’est une embuscade suivie d’un accrochage. Cinq militaires maliens sont portés disparus et le groupe Ansar Dine a revendiqué l’opération.

Selon plusieurs sources, tout a commencé par une embuscade tendue par des hommes armés à un convoi de militaire maliens entre les localités de Diafarabé et de Dia dans la région de Mopti, au centre du Mali. Pour faire face à la situation, et pour « laver » l’affront (les propos sont d’un capitaine de l’armée), un renfort de l’armée régulière a été dépêché sur les lieux.

Après l’embuscade, un accrochage : coups de feu entendus, véhicules endommagés, les rapports de forces entre les militaires maliens et les assaillants n’ont pas radicalement changé. Au moins cinq soldats maliens sont portés disparus. Le lieu de l’attaque se situant entre une forêt et un fleuve, une source policière malienne parle d’un possible noyage des militaires dont on est sans nouvelle, quasiment 24 heures après les faits.

En revanche d’autres sources s’interrogent : Les militaires disparus sont-t-il plutôt otages des assaillants ? Le groupe islamiste Ansar Dine du centre du Mali connu sous le vocable de Katiba Ansadine du Macina a revendiqué l’embuscade, et avance un bilan à son avantage, mais non vérifiable pour le moment.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.