Republier
Mali

Mali: CMA et Gatia se renvoient la responsabilité des combats près de Kidal

Des membres d'un groupe armé à Kidal, le 13 juillet 2016.
© SOULEYMANE AG ANARA / AFP

Après une accalmie nocturne, les combats qui avaient repris mardi 9 août dans la zone de Kidal se sont poursuivis jusque dans l'après-midi de ce mercredi. Ces affrontements se déroulent à quelque 60 km au sud-est de Kidal, dans le secteur de l'oued d'Adjlal et opposent des forces de la CMA, la Coordination des mouvements de l'Azawad, à celles du Gatia, membre de la Plateforme pro-Bamako, qui se sont déjà affrontée à deux reprises dans cette même zone à la fin du mois de juillet.

Les deux camps se renvoient la responsabilité des affrontements qui ont débuté mardi après-midi, sans donner de bilan. Selon Fahad ag Mahmoud, porte-parole du Gatia, c'est une importante colonne de véhicules de la CMA, venus majoritairement de Kidal, qui a attaqué leur position.

La CMA confirme avoir envoyé une patrouille et des renforts vers Adjlal. « Mais il s'agissait de protéger les populations contre les exactions du Gatia, illustrées par des images récemment diffusées sur les réseaux sociaux » affirme Almou Ag Mohamed. D'après ce porte-parole, c'est le Gatia qui a pris l'initiative d'attaquer.

Gatia et CMA s'accordent toutefois pour critiquer la force onusienne : « quand elle nous demandé de ne pas entrer à Kidal, la Minusma a dit qu'elle veillerait à ce que la CMA ne nous attaque pas depuis cette ville : comment a-t-elle pu laisser un convoi si important partir de Kidal sans réagir ? » s'étonne Fahad ag Mahmoud. La CMA, elle, dit avoir demandé à la Minusma de se rendre dans la zone d'Adjlal pour protéger les civils et enquêter sur les exactions : en vain.

Et les deux groupes d'adresser ce reproche commun : la Minusma doit prendre ses responsabilités de garant du respect de l'accord de paix et dire clairement qui est à l'initiative des affrontements. Jusqu'ici, la force onusienne est restée injoignable pour commenter.

A (RE)LIRE → Mali: nouveaux combats entre la CMA et le Gatia dans la région de Kidal

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.