Republier
Côte d'Ivoire

Probo Koala: les victimes réclament les indemnisations dues

La cargaison toxique du Probo Koala, qui aurait dû être décontaminée aux Pays-Bas, avait été répandue dans des décharges autour d’Abidjan, provoquant la mort de 17 personnes en septembre 2006.
© AFP / /Issouf Sanogo

En Côte d'Ivoire, une manifestation des victimes des déchets toxiques a été empêchée, jeudi matin à Abidjan, par la police ivoirienne. Plusieurs dizaines de manifestants ont été sommés de quitter les lieux peu de temps après s'être réunis devant l'ambassade américaine. Les faits remontent à 2006, lorsqu'un cargo, le Probo Koala, a déversé des tonnes de résidus toxiques autour d'Abidjan, faisant officiellement 17 morts, et des dizaines de milliers de victimes.

Dix ans après l'affaire dite du Probo Koala, les victimes devaient être toutes indemnisées, conformément à une décision de justice prise à Londres en juin dernier. La négligence du cabinet chargé d'indemniser les victimes avait alors été actée. Celui-ci avait en effet versé l'argent à un intermédiaire ivoirien peu digne de confiance et une partie de la somme destinée aux victimes avait été détournée.

Mais les victimes s'impatientent comme l'explique à RFI, Charles Koffi, président du Réseau national pour la défense des victimes des déchets toxiques de Côte d'Ivoire.

... les 4 milliards 658 de FCA destinés à nos 6624 victimes. On a décidé de venir devant l'ambassade des Etats-Unis qui représente la communauté internationale pour que cette ambassade interpelle nos autorités

« Ce qu'on réclame, c'est notre argent qui a été détourné ! »
12-08-2016 - Par Isidore Kouadio

Les victimes, souffrent, certaines sont handicapées à vie du fait « des effets pervers des déchets », d'autres décèdent, insiste Charles Koffi qui reproche aux autorités leur passivité. L'association continuera son action jusqu'à ce qu'une issue soit trouvée à leur problème.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.