Congo-B: l’appel au dialogue et à la libération des prisonniers de l’opposition

Jean-Marie Michel Mokoko (ici en mars 2016) va bien et a bon moral a rassuré Clément Mierassa.
© EDUARDO SOTERAS / AFP

A quelques jours de la célébration de la fête de l'indépendance, l'entourage du général Jean-Marie Michel Mokoko réitère son appel à la tenue d'un dialogue politique au Congo Brazzaville, sous l'égide de la communauté internationale. Plusieurs de ses soutiens l'ont rappelé vendredi 12 août lors d'une conférence de presse, à laquelle ont pris part notamment Charles Zacharie Bowao, coordonnateur de la plateforme de l'opposition IDC-Frocad et Clément Mierassa, l'un de ses porte-parole durant la campagne.

Mais pour les opposants congolais, qui dit dialogue, dit aussi libération de ceux qu'ils  considèrent comme des prisonniers politiques comme l'explique à RFI, Clément Mierassa.

et pour en sortir, il pense qu'il faut que nous allions à un dialogue national inclusif sous l'égide de la communauté internationale... pour notre part, nous pensons que pour l'apaisement et la décrispation du climat délétère dans lequel le Congo est plongé, que les autorités de ce pays pensent à la libération des prisonniers politiques

Pour le général Mokoko, qui va bien et a bon moral, le Congo est «plongé dans une grave crise profonde, qui a un caractère postélectoral assez préoccupant»
13-08-2016 - Par Florence Morice

Parmi les personnalités considérées par l'opposition comme des prisonniers politiques, Jean-Marie Michel Mokoko bien sûr mais également plusieurs de ses proches, Anatole Limbogo-Ngoka son ancien coordonnateur de campagne, ou encore Paulin Makaya condamné en juillet à deux ans de prison. Rappellons que Jean-marie Michel Mokoko en prison depuis le 16 juin, est poursuivi pour atteinte à la sûreté nationale et détention d'armes de guerre.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.