Republier
Tchad

Tchad: le Premier ministre reconduit dévoile son nouveau gouvernement

Le Premier ministre tchadien, Albert Pahimi Padacké.
© PASCAL GUYOT / AFP

Au Tchad, une semaine après sa reconduction au poste de Premier ministre, Albert Pahimi Padacké a composé ce dimanche 14 août son cabinet. Composé de 38 membres, dont sept femmes, le nouveau gouvernement enregistre quelques changements importants.

Les piliers que sont les ministres des Affaires étrangères, de la Sécurité publique et des Infrastructures gardent leurs postes. Mais les portefeuilles de la Défense nationale, des Finances, du Pétrole, de la Justice et de la Communication changent de titulaires.

Le général Bichara Issa Djadallah, ancien ministre de la Défense, retrouve un poste qu’il a déjà occupé il y a quelques années, lorsque le pays était en guerre contre plusieurs mouvements rebelles venant du Soudan. A l’Administration du territoire aussi, un autre retour, celui du médiateur national Bachar Ali Souleymane qui s’occupera aussi de la gouvernance locale.

L’ancien cadre de banque Mbogo Ngabo Seli hérite du portefeuille des Finances et du Budget. Une maison qu’il connait bien : il a été directeur de cabinet il n’y a pas longtemps. Le notaire Béchir Madet, homme de confiance du sérail, hérite du Pétrole, de l’Energie et de la Promotion des énergies renouvelables. Hamit Mahamat Dahalob, allié du pouvoir, devient ministre de la Justice.

Le nouveau ministre de la Communication est une femme. Mme Madeleine Alingué, ancienne productrice de l’Office national de radio et télévision qui a longtemps vécu à l’étranger, occupait auparavant le poste de vice-ministre des Affaires étrangères. Elle devient la première femme porte-parole du gouvernement dans l’histoire politique du Tchad.

Récompenser les alliés et faire face à la situation sociale

C’est d’abord un gouvernement pour remercier les alliés. Le RNDT – Le Réveil, le parti du Premier ministre, le RDP de l’ancien président Mahamat Choua bénéficient chacun de deux portefeuilles.

Le nouveau Garde des sceaux, Hamid Mahamat Dahalob, son collègue de l’Elevage Abderahim Younous, le secrétaire d’Etat à la Santé publique Mahamat Annadif Youssouf et celui de l’Education nationale Hassan Ahmat Patcha sont récompensés pour leur soutien à la réélection du candidat Idriss Déby Itno.

Dans les rangs du MPS, le parti au pouvoir, le notaire Béchir Madet, le médiateur Bachar Ali Souleymane, el parlementaire Asseid Gamar Sileck sont appelés en renfort pour aider à la mise en oeuvre du programme politique du candidat Déby mais aussi aider à faire face à la situation sociale difficile et qui risque de ne pas s’améliorer sous peu.

En raison de la baisse du prix du baril de pétrole, l’Etat peine depuis quelques mois à payer les salaires à termes échus. En face, les syndicats qui se sont opposés à la candidature du chef de l’Etat à un cinquième mandat n’entendent pas faire de cadeaux.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.