RDC: lancement d'une campagne de vaccination contre la fièvre jaune

Campagne de vaccination contre la fièvre jaune en RDC.
© RFI/Sonia Rolley

En RDC, la population de la ville de Kinshasa et celle des plusieurs autres zones de santé sont appelées à se faire vacciner contre la fièvre jaune. En effet, de nombreux cas suspects ont été enregistrés dans le pays ces derniers mois. Cette campagne de vaccination a été lancée hier, mardi 16 août. Elle durera une dizaine de jours.

C'est sur le terrain Assossa, dans la commune de Kasa-Vubu, dans le nord de Kinshasa, que la campagne a été lancée. « 74 cas de fièvre jaune sont confirmés à travers toute la République démocratique du Congo, dont 56 cas sont importés de la République d’Angola », a expliqué Félix Kabange Numbi, le ministre de la Santé publique.

Toutes les personnes âgées de 9 mois et plus, y compris les femmes enceintes, sont concernées par cette campagne de vaccination, a tenu à préciser le ministre de la Santé publique, avant de lancer la campagne : « Je déclare lancée la campagne de vaccination contre la fièvre jaune dans 32 zones de santé de la ville province de Kinshasa et dans 15 zones de santé faisant frontière avec la République d’Angola ».

Vaccination définitive l'an prochain

7 millions de Kinois seront vaccinés cette année à titre préventif. Ils devront revenir l'année prochaine pour une vaccination définitive.

C'est l'une des plus grosses épidémies de fièvre jaune qui sévit sur le continent depuis une trentaine d'années, a expliqué le docteur Yokouidé Allarangar, représentant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en RDC. Selon lui, « le niveau de la surveillance épidémiologique et l’alerte à travers tout le pays devraient être maintenus de manière permanente et renforcée, en vue de mieux contrôler et interrompre la circulation du virus amaril en RDC ».