Région de Beni en RDC: un procès contre les auteurs présumés des tueries

Des civils sont déplacés en prévision des combats des FARDC contre les rebelles de l'ADF-Nalu dans l'est du Congo, le 18 janvier 2014.
© AFP PHOTO / ALAIN WANDIMOYI

A Béni, la justice militaire a annoncé l'ouverture d'un procès contre les auteurs présumés des tueries intervenues depuis deux ans dans la région. La première audience devrait se tenir ce samedi 20 août. Ce sont 200 personnes environ, qui devraient comparaître lors de ce procès, selon le Premier avocat général de l'armée. Parmi eux, des Ougandais, des Tanzaniens, des Rwandais, des Congolais et même des Sud-Soudanais, tous membres présumés des ADF dont un peu plus d’une vingtaine ont été présentés à la presse à Beni. Le Premier avocat général des FARDC, le colonel Lufua, s’exprime devant la prison centrale de Beni.

Il a fallu un long processus, des enquêtes approfondies...
Colonel Lufua, Premier avocat général des FARDC
18-08-2016 - Par Sonia Rolley

Plusieurs experts ont accusé certains militaires des FARDC d’avoir participé ou facilité des massacres à Beni. Le cas du général Mundos est notamment examiné par le comité de sanctions des Nations Unies, après les accusations portées par le groupe d’experts de l’ONU pour la RDC. Des accusations toujours démenties par les autorités.