Nigeria: dix morts dans l'attaque d'un village près de Chibok

Des militaires nigérians sur la route de Chibok, dans le nord-est du pays (photo d'illustration).
© AFP PHOTO/SUNDAY AGHAEZE

La branche ouest-africaine du groupe Etat islamique a tué dix personnes et kidnappé 13 autres samedi dans un village proche de Chibok, la localité où plus de 200 lycéennes avaient été enlevées en 2014 par les insurgés du nord-est du Nigeria. Les combattants de Boko Haram sont arrivés dans le village de Kubrrivu à la tombée de la nuit samedi 20 août. Ils ont ouvert le feu sur les villageois qui dormaient, pillant et brûlant les maisons, avant de s'enfuir en kidnappant 13 femmes et enfants.

Selon le témoignage d'un résident d'un village voisin, douze membres présumés du groupe armé islamiste ont déferlé sur le village de Kubrrivu. Montés sur quatre motos, ces assaillants ont surpris les habitants dans leur sommeil en tirant sur les maisons, avant de voler les réserves de nourriture et le bétail.

Sept femmes, cinq jeunes garçons et une petite fille ont été pris en otage. Après avoir brûlé les maisons, les insurgés se sont enfuis en laissant derrière eux dix personnes tuées par balle. Lors d'une précédente attaque de Boko Haram en 2014, le village de Kubrrivu avait été totalement détruit. Les habitants avaient dû fuir.

Un an plus tard, l'armée nigériane reprenait contrôle de ce territoire. Et la vie reprenait son cours à Kubrrivu. En revenant samedi dans ce village à proximité de Chibok, la branche ouest-africaine du groupe Etat islamique envoie un nouveau signe de sa capacité à semer le chaos.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.