[Reportage] Epidémie de choléra en RCA: la menace des eaux stagnantes

Un enfant se repose dans une tente de MSF équipée de lits spéciaux pour soigner les patients atteints de choléra. (Photo d'illustration)
© REUTERS/Allison Shelley/File Photo

Avec les récentes précipitations, les eaux stagnantes se multiplient en Centrafrique. Le pays est en pleine saison des pluies. Elle s'étend d'avril à octobre. Et dans les zones urbaines surtout, l'eau a du mal à s'écouler. Cela comporte forcément des risques en termes sanitaires. D'autant plus qu'une épidemie de choléra a été déclarée dans le pays.

Après la pluie, les eaux stagnantes se multiplient en Centrafrique alors que le pays fait face à une épidémie de choléra. « Il y a des couches d’algues, vertes et noires, que je vois et puis il y a un dépôt de moustiques qui sont là-dessus », constate Alain, habitant d’un quartier de Bangui. Et ce en dépit de travaux d’assainissement ou de voirie lancés par les autorités par les autorités dans les quartiers de Bangui, depuis le début des années 2000.

L’Etat ne peut pas tout, selon le docteur Ahma Klutse, ingénieur en hydraulique pour Unicef : « Ces eaux stagnantes, comme on l’a vu, sont des niches de prolifération des insectes tels que les moustiques ou les mouches. Des endroits favorables par exemple pour les ânes ou les chiens qui vont venir, qui peuvent se balader dans ces eaux. Et on a vu aussi que les enfants peuvent facilement aller dans ces endroits un peu insalubres pour revenir à la maison avec donc des saletés. Ce qui fait que si on ne sensibilise pas la population sur une meilleure pratique en termes de gestion des eaux usées, en termes de gestion et d’utilisation des latrines, ça risque de poser d’autres problèmes. Une eau qui est usée et qui est déjà utilisée doit être bien gérée pour ne pas être source de maladies. »

Un autre adage populaire dit qu’il « faut se méfier de l’eau qui dort », on pourrait même ajouter, « notamment au temps du choléra ». 

Reportage d'Esteban Galiano à Bangui
23-08-2016 - Par RFI

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.