Burundi: l'ONU réagit après les propos du CNDD-FDD sur le génocide rwandais

Le génocide rwandais a fait environ 800 000 morts entre avril et juillet 1994.
© REUTERS/Finbarr O'Reilly

Au Burundi, les propos du CNDD-FDD remettant en cause la véracité du génocide rwandais de 1994 font réagir l’ONU. Hier, le conseiller spécial pour la prévention du génocide a fait connaître son inquiétude vis-à-vis des propos tenus par le CNDD-FDD. Dans son dernier communiqué signé par Pascal Nyabenda, son ex-président aujourd'hui président de l'Assemblée nationale, le parti au pouvoir évoque des « montages » au sujet du génocide qui a eu lieu au Rwanda en 1994. Adama Dieng, l'ancien greffier du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), aujourd’hui conseiller spécial pour la prévention du génocide, s’est exprimé au micro de RFI pour lancer un message aux autorités burundaises.

J'ai été choqué.
Adama Dieng, conseiller spécial pour la prévention du génocide à l'ONU
26-08-2016 - Par Carol Valade