Niger: le retour triomphal d’Issoufou Abdoulrazak à Niamey

Issoufou Alfaga Abdoulrazak participait à ses premiers Jeux olympiques à Rio.
© REUTERS/Issei Kato

Médaille d'argent aux Jeux olympiques de Rio en taekwondo, Issoufou Alfaga Abdoulrazak a été accueilli en héros mercredi à Niamey. Il est entré dans la légende en décrochant la deuxième médaille olympique de l'histoire du Niger, 44 ans après le boxeur Issaka Daboré médaillé de bronze aux Jeux de Munich en 1972.

De l’aéroport au centre-ville de Niamey, la foule s’est amassée aux abords de la route pour ovationner son champion : « C’est un plaisir pour nous de venir accueillir le héros national, notre frère qui a contribué à hisser haut le drapeau de notre cher pays » entendait-on sur le parcours. « Nous, au Niger, nous sommes contents. C’est magnifique aujourd’hui ».

Au palais des Sports, c’est le président de la République en personne, Mahamadou Issoufo, qui attendait Issoufou Alfaga Abdoulrazak. La joie du médaillé d’argent de Rio était immense : « Vraiment aujourd’hui, mon objectif est atteint parce qu’avoir toute la population derrière toi, je dis vraiment merci à la population nigérienne ! ».

Issaka Daboré, celui-là même qui avait ramené en 1972 la première médaille pour le Niger, était de la partie : « Je voulais le voir. S’il garde ça, même aux prochains Jeux, il va présenter le Niger ». A la fin de la cérémonie, Issoufou Alfaga Abdoulrazak a été élevé au grade d’officier de l’Ordre national du mérite du Niger par le président de la République.
 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.