Guinée: les raisons de la rencontre entre Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo

Le président de la République, Alpha Condé, et le chef de file de l'opposition, Cellou Dalein Diallo, lors d'une rencontre à Conakry, le 1er septembre 2016.
© AFP/CELLOU BINANI

A Conakry en Guinée, le président guinéen et le chef de file de l’opposition se sont rencontrés jeudi 1 août en milieu d’après-midi au palais présidentiel. Alors qu’ils ne s’étaient pas vus depuis mai 2015, Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo ont échangé sur plusieurs points ayant trait à la vie de leur pays.

La rencontre a duré une heure et quarante-cinq minutes. L’occasion pour le président de Guinée et le chef de l’opposition d’échanger sur la situation politique, économique et sociale du pays.

Des convergences de vue sur plusieurs points se sont ainsi fait jour, mais également des divergences que les deux protagonistes ont essayé d’aplanir par la discussion.

Avant de se quitter, ils se sont mis d’accord sur l’essentiel. « La première : le président de la République va s’engager et engager toutes les institutions de la République à appliquer scrupuleusement les décisions du dialogue politique qui ont eu lieu, et celles qui auront lieu », détaille Cellou Dalein Diallo. Et d’ajouter : « Deuxièmement, par rapport à la situation économique, nous avons noté les conditions difficiles de vie des citoyens. Il m’a fait part des mesures qu’il envisage, notamment la réduction de la TVA sur les denrées de première nécessité et l’engagement des projets d’infrastructure pour booster un peu la croissance… »

Alpha Condé voudrait des rencontres régulières

Puisque tous les deux souhaitent chacun à sa manière le bonheur de la Guinée, Alpha Condé, très détendu, a souhaité qu’il y ait entre lui et son principal opposant des rencontres régulières pour bénéficier de son expérience et mettre fin à la manipulation des individus de mauvaise foi pêcheurs en eau trouble.

« Il a été ministre et Premier ministre, donc il a géré. Il a une certaine expérience de la vie économique de ce pays, c’est toujours intéressant qu’on échange. Je pense que chacun de nous a été éclairé », déclare Alpha Condé.

« Désormais, je pense qu’il sera difficile, s’il y a une manipulation à mon niveau ou à son niveau, si nous-mêmes nous sommes en contact, ceux qui jouent en eau trouble ne pourront plus jouer s’il n’y a plus d’eau trouble. Quand l’eau est claire, personne ne peut jouer », conclut le président.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.