Republier
Mali Mauritanie

Le représentant de l'ONU au Mali tente de raviver l'accord de paix

Le chef de la mission des Nations unies au Mali (Minusma), Mahamat Saleh Annadif, ici le 17 février 2016.
© HABIBOU KOUYATE / AFP

Le représentant spécial de l'ONU au Mali, Mahamat Saleh Annadif, était en visite à Nouakchott. Il est rentré mardi soir 6 septembre, après une série de rencontres avec les autorités mauritaniennes.

« La paix au Mali conditionne la paix dans la sous-région ». Ce sont les mots de Mahamat Saleh Annadif juste avant de rembarquer pour Bamako, après une visite éclair à Nouakchott. En Mauritanie, le représentant spécial de l'ONU a enchaîné les rencontres avec les autorités, notamment avec le président pour « s'inspirer », explique-t-il, « de l'expérience mauritanienne dans la lutte contre le terrorisme ».

Des discussions qui ont porté entre autres sur les conditions des réfugiés, mais aussi sur les routes qui relient la Mauritanie au Mali, pour certaines empruntées par les trafiquants de drogues. L'idée est d'améliorer la coopération transrégionale et surtout de relancer l'accord de paix.

→ A (RE)LIRE : Les priorités de Mahamat Saleh Annadif, nouveau chef de l’ONU au Mali

Les négociations entre la CMA (Coordination des mouvements de l'Azawad) et les combattants pro-gouvernementaux de la Plateforme à Bamako n'ont rien donné. Pire, un nouveau groupe armé surnommé Mouvement pour le salut de l'Azawad a même vu le jour peu après l'échec de la médiation. Il est composé notamment de combattants du MNLA (Mouvement national de libération de l'Azawad).

Mahamat Saleh Annadif, qui était également à Alger, la semaine dernière, continue donc de remobiliser les partenaires internationaux sur le dossier malien. Plus d'un an après sa signature, l'accord de paix est au point mort.

→ A (RE)LIRE : Accord de paix au Mali: «des petits pas ont été effectués» selon Hervé Gomart

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.