Republier
Zimbabwe

Zimbabwe: les autorités accusées de détourner l'aide alimentaire

Une sécheresse sévère et des tempérautres élevées ont notamment ravagé les récoltes au Zimbabwe.
© ALEXANDER JOE / AFP

Au Zimbabwe, le gouvernement est accusé de priver d'aide alimentaire les partisans de l'opposition. Selon un rapport présenté cette semaine par la Commission des droits de l'homme du Zimbabwe, il y a politisation de l'aide destinée à pallier la pénurie de nourriture due à la sécheresse. Une aide distribuée par le gouvernement, mais bien souvent acheté avec des dons de la communauté internationale.

Selon la Commission des droits de l'homme du Zimbabwe, l'aide alimentaire est distribuée de façon partisane. La commission accuse notamment les chefs du village, les maires de priver les sympathisants de l'opposition de toute aide d'urgence.

Elle dénonce la participation de jeunes de la Zanu-PF, le parti aux distributions de colis alimentaire. La Commission cite plusieurs exemples principalement dans des zones rurales.

Ce n'est pas la première que l'Etat est accusé de politiser l'aide alimentaire. Mais cette année la pénurie est particulièrement grave. La sécheresse frappe la région depuis plusieurs années. Et 4,5 millions de personnes sont menacées d'insécurité alimentaire dans le pays.

A noter que la commission a rendu son rapport public, deux semaines après avoir condamné la répression policière contre les manifestations de ces dernières semaines.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.