Les autorités gabonaises assurent que la CAN pourra se tenir au Gabon


©

Le ministre des Sports du Gabon assure que tout est en place pour que la Coupe d'Afrique des nations se tienne dans son pays, malgré la tension politique depuis la présidentielle du 27 août. « J'ai été à Oyem, j'ai été au stade de Port-Gentil, j'ai visité les deux stades de Libreville. Il n'y a aucune difficulté technique ou infrastructurelle à ce que la CAN se tienne au Gabon, martèle Blaise Louembe, joint au téléphone par RFI. Sur le plan sécuritaire, toutes les dispositions sont prises pour que la compétition se tienne conformément au cahier des charges de la Confédération africaine de football ». La CAF, de son côté, assure ne pas travailler à une solution de repli. Ces jours-ci, les réseaux sociaux et la presse sportive s'interrogent sur la capacité du Gabon à accueillir la CAN, du 14 janvier au 5 février 2017, en raison du bras de fer entre le président sortant Ali Bongo, proclamé vainqueur par la commission électorale, et son adversaire Jean Ping, qui affirme avoir remporté l'élection.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.