Zambie: investi pour un second mandat, Edgar Lungu appelle à l'unité nationale

Edgar Lungu, le 10 août 2016.
© DR

Le président de Zambie a entamé ce mardi 13 septembre son mandat de cinq ans en exhortant le pays à l'unité nationale. Edgar Lungu, réélu le mois dernier dès le premier tour du scrutin, a déclaré lors de son investiture que les Zambiens étaient désormais «unis comme jamais». Il a prononcé son discours devant des dizaines de milliers de personnes réunies dans un stade de la capitale, Lusaka, dont le président du Zimbabwe, Robert Mugabe.

Je ne vous décevrai pas même vous qui n’avez pas voté pour moi. Je ne peux rien faire d’autre que me soumettre au Seigneur tout-puissant pour m’aider à servir les Zambiens, pour accomplir consciencieusement, diligemment et efficacement mes responsabilités et devoirs envers notre mère, la Zambie. Je serai le serviteur de tous les Zambiens. Je ne serai l’otage d’aucun individu, d’aucun groupe d’individus, d’aucune classe d’individus.
Edgar Lungu
14-09-2016 - Par RFI

Hakainde Hichilema, principal candidat de l'opposition estime que le président a « volé » l'élection et que son investiture est dès lors « illégale et anticonstitutionnelle ».

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.