Gabon: l'UA veut envoyer des experts pour assister la Cour constitutionnelle

Le président tchadien Idriss Déby (ici à Hanghzou, au G20, le 4 septembre 2016) a proposé l'envoi d'une délégation de l'UA au Gabon.
© REUTERS/Mark Schiefelbein/Pool

L'Union africaine veut envoyer « le plus rapidement possible » des observateurs juristes pour « assister » la Cour constitutionnelle gabonaise dans l'examen du recours de l'opposant Jean Ping.

Jamais l'UA n'a envoyé une mission d'experts juridiques pour se pencher sur une élection contestée. Ces juristes dont l'UA nous dit qu'ils seront au moins cinq et choisis parmi d'anciens présidents de Cour suprême et des professeurs de droit administratif, seront officiellement à disposition de la Cour constitutionnelle gabonaise pour conseiller les juges.

Dans les faits, ils seront là pour garantir que le recours déposé par Jean Ping sera jugé de manière transparente et crédible.

La Cour constitutionnelle gabonaise a accepté le principe de cette mission juridique et les négociations sont en cours. La question se pose de l'accès qui sera accordé à ces observateurs africains et s'ils pourront assister aux délibérations a huis clos.

Le ministre gabonais des Affaires étrangères, Emmanuel Issozé Ngondet, soutient que « les modalités du déploiement de cette mission, le cadre de travail de cette mission seront définis dans le strict respect de la loi gabonaise et de la Constitution gabonaise. Le domaine d’intervention de la mission d’observation ne pourra être défini qu’en référence à ces dispositions-là. »

« La Cour constitutionnelle gabonaise est en train de discuter avec la commission de l’Union africaine pour fixer le cadre de la mission d’observation », précise le ministre. Et d'assurer que « le Gabon est membre de l’Union africaine, a siégé pendant quelques années au conseil de paix et sécurité. Donc le Gabon respecte les décisions qui sont prises par l’UA et ses instances. »

Cette mission doit en tous cas permettre à l'UA de rester engagée sur la crise au Gabon après l'abandon du projet d'une délégation de chefs d'Etat menée par Idriss Déby.

A (RE)LIRE → Crise électorale au Gabon: une délégation de l'UA pour mener la médiation?

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.