Afrique du Sud: nouvelle enquête sur les liens entre Zuma et la famille Gupta

Le président sud-africain, Jacob Zuma, est empêtré dans plusieurs affaires en lien avec la richissime famille d'origine indienne.
© REUTERS/Mike Hutchings

En Afrique du Sud, la médiatrice de la République, chargée de veiller sur les deniers publics, a confirmé avoir ouvert une nouvelle enquête sur le président Jacob Zuma et ses liens avec les Gupta, une riche famille d'hommes d'affaires accusés d'exercer une influence sur le gouvernement.

Il s'agit de la troisième enquête sur Jacob Zuma lancée par la médiatrice Thuli Madonsela, qui a notamment épinglé le président sud-africain pour l'utilisation de fonds publics pour rénover sa résidence privée Nkandla. L'affaire a éclaté il y a quelques mois, quand le ministre adjoint des Finances a révélé que la famille Gupta lui avait proposé le poste de ministre. Mcebisi Jonas dit avoir reçu la proposition quelques jours avant le limogeage surprise de son supérieur.

Un aveu qui a aussitôt relancé la polémique autour de cette famille accusée d'influencer le président Jacob Zuma et de peser sur le choix de ministres. Les Gupta étaient déjà visés par la justice pour avoir utilisé une base militaire pour faire atterrir leur avion privé pour un mariage. Le chef de l'Etat a toujours nié ces accusations, bien que sa famille soit proche des Gupta. L'un de ses fils, Duduzane Zuma, dirige notamment l'une de leurs sociétés.

La médiatrice a donc confirmé l'ouverture d'une enquête. Plusieurs hauts fonctionnaires ont déjà témoigné, ainsi que plusieurs ministres, a-t-elle indiqué, ajoutant qu'elle comptait bien remettre son rapport avant la fin de son mandat, mi-octobre.

A (RE)LIRE → « Zuptagate »: liaisons dangereuses entre pouvoir et affairistes à Pretoria

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.