Republier
Botswana

Un prédicateur américain ouvertement homophobe expulsé du Botswana

Le pasteur américain controversé Steven Anderson, à sa sortie du bureau de l'immigration du Botswana, avant son expulsion du pays, le 20 septembre 2016.
© Stringer / AFP

Les autorités du Botswana ont confirmé que Steven Anderson avait été interpellé ce mardi 20 septembre dans l'après-midi avant d'être expulsé. Le pasteur américain est connu pour ses propos contre les homosexuels. Il a notamment été interdit de séjour la semaine dernière par les autorités sud-africaines.

Après l'Afrique du Sud, c'est le Botswana qui ne veut pas du pasteur américain. Selon les autorités, Steven Anderson a été arrêté pour avoir tenu des propos haineux. Il est arrivé dans le pays jeudi 15 septembre et aurait prêché dans une église ce dimanche.

Mais ce sont ses propos sur les homosexuels lors d'une interview sur une radio locale ce matin qui ont déclenché la réaction des autorités. « Je hais les homosexuels », a déclaré le prédicateur, qualifiant les gays de « pédophiles ».

L'homosexualité est illégale au Botswana, mais le président Ian Khama a déclaré qu'il n'accepterait pas de discours haineux dans son pays.

La semaine dernière déjà, c'est l'Afrique du Sud qui a interdit au pasteur l'entrée sur son territoire, au même motif. Le ministre sud-africain de l'Intérieur, a déclaré que le gouvernement avait le devoir d'éviter tout préjudice et toute manifestation de haine, quelle que soit sa forme.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.