Manuel Valls en visite officielle au Sénégal

Le Premier ministre Manuel Valls en visite officielle à Dakar, le 22 septembre 2016.
© RFI/Guillaume Thibault

Le Premier ministre français est arrivé ce jeudi soir 22 septembre à Dakar pour une visite officielle. Manuel Valls va passer 24 heures au Sénégal pour s’intéresser aux questions de sécurité, à la Francophonie, aux partenariats économiques. Mais il a dans un premier temps souhaité rencontrer les Français basés dans le pays.

Protocole oblige, c’est le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne qui a accueilli Manuel Valls sur le tarmac de l'aéroport. Les deux hommes se connaissent bien, se tutoient. Quinze minutes de tête-à-tête à huis clos. Puis direction la résidence de l’ambassadeur de France.

Devant 600 invités, Manuel Valls a lancé une pique à Nicolas Sarkozy et est revenu sur sa sulfureuse déclaration de 2007 : « L’homme africain n’est pas assez rentré dans l’histoire ». « Je crois plus que jamais que l’homme africain est rentré dans l’histoire », a répondu le Premier ministre français. 

Manuel Valls a aussi répondu à Macky Sall. Il y a dix jours, le président sénégalais a appelé les élites des Etats occidentaux à tout faire pour éviter les amalgames entre islam et terrorisme. « Je veux saluer la justesse et la hauteur des mots du président Macky Sall appelant les Sénégalais à rejeter ceux qui voudraient nous conduire à un conflit de civilisations », a-t-il rappelé.

Alors que le débat sur les accords de partenariat économiques entre les pays d’Afrique de l’Ouest et l’Europe qui doivent être signés début octobre déchaînent les passions, Manuel Valls a prôné cette relation économique. « Le destin de l’Afrique et de l’Europe doit se jouer ensemble sur un pied d’égalité », a-t-il soutenu.

Sans citer les Etats africains où l’instabilité politique règne, Manuel Valls a enfin vanté la démocratie sénégalaise. « Le Sénégal est un pôle de stabilité, un pays qui montre l’exemple, et c’est important parce que c’est la démocratie qui est aujourd’hui attaquée. »

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.