Côte d’Ivoire: le FPI appelle à contester l’avant-projet de Constitution

Pascal Affi N'Guessan lors du quatrième congrès extraordinaire du FPI, le 21 mai 2015, à Abidjan.
© AFP PHOTO/ SIA KAMBOU

En Côte d’Ivoire, le Front populaire ivoirien (FPI) appelle ses partisans à un sit-in, mercredi 5 octobre, devant le siège de l'Assemblée nationale. La principale force de l'opposition entend ainsi contester l'avant-projet de nouvelle Constitution qui sera alors présenté, ce jour-là, aux députés par le président Alassane Ouattara. L’avant-projet sera ensuite soumis aux électeurs par référendum, fin octobre. Le FPI veut d’ores et déjà s'y opposer « par tous le moyens légaux », dit-il.

Au lendemain de l'adoption du projet de nouvelle Constitution par le Conseil des ministres, l'opposition ivoirienne a choisi de durcir le ton. Pour Pascal Affi N'Guessan, patron du FPI, le texte est « anti-démocratique ». Il est « inacceptable parce qu'élaboré sans concertation et dans le secret », dit-il.

A moins d’un mois de la date prévue du référendum constitutionnel, si les grandes lignes sont désormais connues - création d'une vice-présidence, d'un sénat, et simplification des règles d'éligibilité - le texte n'a pas encore été dévoilé.

« Dans quel pays est-ce que nous sommes ? On conçoit une Constitution de façon secrète et on envoie l’Assemblée nationale sans que les Ivoiriens sachent la moindre ligne. Et de l’Assemblée nationale, on va vous dire : « Venez voter ». Comme des moutons. Nous disons « Non ». Nous n’accepterons pas qu’on humilie les Ivoiriens et qu’on leur impose ce qui est inacceptable », a déclaré Pascal Affi N'Guessan.

Le président du FPI a appelé à un sit-in devant l'Assemblée nationale, mercredi prochain. C'est ce jour-là qu'Alassane Ouattara, en personne, défendra son projet de nouvelle Constitution devant les députés.

Dans un hémicycle composé à une très large majorité de membres de la coalition au pouvoir, le texte devra recueillir 2/3 des voix pour être adopté.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.