Le cacao à l'honneur en Côte d'Ivoire

Une plantation de cacao en Côte d'Ivoire.
© AFP/ SIA KAMBOU

Dans toute la Côte d'Ivoire, la campagne principale de commercialisation du cacao s'est ouverte ce samedi 1er octobre. Une date majeure pour le premier producteur au monde, célébrée à Abidjan jusqu'à lundi soir par les journées du cacao et du chocolat. Un rendez-vous incontournable des professionnels du secteur et des amateurs qui a débuté avec une bonne nouvelle : cette semaine, le gouvernement a annoncé que le prix d'achat au producteur augmentait à nouveau.

L'augmentation est de 10% par rapport à l'année dernière. 1 100 francs CFA garantis pour un kilo de cacao. Une hausse qui ravit les producteurs, mais qui pour beaucoup d'entre eux était une nécessité.

Après une production nationale en baisse l'année dernière, Aka Diamba redoute une saison en demi-teinte cette année. Il est à la tête d'une coopérative de mille membres dans la région d'Abengourou, à l'est de la Côte d'Ivoire. « Cette année avec la sécheresse, on a eu du mal. Surtout avec l’avancée d’une maladie qui a détruit beaucoup de plantations. Vraiment, c’est un peu dur pour nous cette année », souligne-t-il.

A (RE)ECOUTER : Côte d’Ivoire: les difficultés de la culture du cacao

De nombreux producteurs disent souffrir du changement climatique. L'urgence est donc de professionnaliser le secteur et de se diversifier, selon Séraphin Kouassi. Il produit du cacao près de Daloa dans le centre du pays. « La production en moyenne c’est de 800 à une tonne l’hectare. Même si j’avais 2 millions de francs CFA à l’année, ce serait difficile. Mais avec la diversification, cet argent peut permettre de financer la scolarisation des enfants et de s’occuper du quotidien de la famille », explique-t-il.

Le gouvernement ivoirien souhaite aussi accélérer la transformation du cacao en chocolat. Le secteur est essentiel pour la Côte d'Ivoire. Il représente 15% du PIB. Et selon la Banque mondiale, deux tiers des habitants du pays vivent du cacao.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.