Republier
Niger

Niger: en grève, les étudiants de l’université de Niamey bloquent leur campus

Les mobilisations étudiantes sont fréquentes au Niger (ici à Niamey, en 2014)
© AFP/BOUREIMA HAMA

En grève depuis le 1er septembre pour protester contre leurs conditions d’études, les étudiants de l’université de Niamey ont dressé des barricades devant leur campus et bloqué la circulation pendant des heures, ce mardi 4 octobre. Des forces de l’ordre ont été déployées, mais il n’y a pas eu d’affrontement.

Les étudiants de l’université de Niamey ont bloqué la circulation aux alentours de leur campus pendant plusieurs heures, ce mardi 4 octobre. Devant les caméras, ils ont égréné une à une leurs revendications. « Il y a des salles de cours qui sont en construction depuis trois ou quatre ans, voire plus, regrette Salaou Chaïbou, responsable de l'Union des étudiants nigériens à l'université de Niamey. Depuis la pose de la première pierre, les travaux n’avancent pas. »

« Les enseignants chercheurs sont surtout occupés auprès des ministères. Il n’y en a pas assez ici, et ceux qui sont là ne sont pas assez qualifiés. Donc nous exigeons un maximum de recrutement d'enseignants », assure de son côté Ibrahim, un étudiant en sociologie.

Enfin, Nomao Idrissa, chargé de la presse à l’Union des étudiants nigériens à l’Université de Niamey, s'inquiète surtout de « l'insécurité totale » qui règne près du campus : « Si on rentre à l’université après 22h, on risque de se faire braquer par des bandits à tout moment… »

Un imposant dispositif anti-émeute, composé de gendarmes, a été déployé durant le blocus, mais il est resté à distance pour éviter toute provocation.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.