Soudan du Sud: des rumeurs sur la mort du président Kiir secouent la capitale

Le président du Soudan du Sud Salva Kiir au cours d'une conférence de presse au palais présidentiel à Juba, le 14 juillet 2016.
© REUTERS/Stringer

Des rumeurs sur la mort du président Salva Kiir ont suscité l’inquiétude, le 11 octobre, dans la capitale du Soudan du Sud, Juba. Par ailleurs, la situation dans l’intérieur du pays ne s'améliore pas. La mission des Nations unies au Soudan du Sud (Minuss) signale que des exactions et des combats se poursuivent dans différentes régions du pays.

Juba s’est demandée, mardi, au réveil, ce qui se passait. La présence militaire dans les rues de la capitale sud-soudanaise était plus importante que d’habitude, surtout autour des ministères et de la présidence. Des rumeurs ont vite donné le président Salva Kiir pour mort, des bruits relayés sur les réseaux sociaux qui ont annoncé son décès.

La rumeur a enflé à tel point que Michael Makuei, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, est intervenu pour démentir. Cela n’a pas suffi puisque le président Kiir a jugé bon de parader personnellement dans les rues de Juba. « Il a l’air bien vivant, » s’est exclamé, sur Twitter, un internaute qui l’a vu en chair et en os dans un 4X4.

Les tensions sont retombées, du moins dans la capitale. Car la situation, dans l’intérieur du pays, reste grave. La Minuss signale des combats à Leer, une ville du Nord, et des embuscades visant des civils sur la route entre Juba et la frontière avec l'Ouganda.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.