Republier
Rwanda

Mort de Kigeli V, dernier roi du Rwanda

Photo non datée de Kigeli V, roi du Rwanda de 1959 à 1961.
© Getty images/Universal History Archive/UIG

Le roi Kigeli V est mort. Le dernier roi du Rwanda, déchu, vivait en exil aux Etats-Unis depuis 1992. Il s'est éteint dimanche 16 octobre, une information confirmée par l'un de ses proches. Il avait 80 ans. Un membre de sa famille doit être désigné pour une communication officielle sur le décès de cette grande figure traditionnelle rwandaise, mort loin de chez lui.

Jean-Baptiste Ndahindurwa, c'est son nom de baptême, a 23 ans lorsqu'il hérite du trône en 1959. A l'époque, c'est encore la Belgique qui contrôle le pays, et le Mwami, roi du Rwanda, n'est plus le monarque prestigieux qu'ont été ses prédécesseurs au XIe siècle.

En 1961, la Belgique a lancé un processus d'autonomie interne, et un référendum est organisé : 80 % des Rwandais votent pour l’abolition de la monarchie. Kigeli V, qui vivra dès lors en exil, n'assistera pas à l'indépendance du Rwanda, proclamée en juillet 1962.

Passé par la Tanzanie, l'Ouganda et le Kenya, il s'installe aux Etats-Unis dans les années 1990. Le dernier journaliste américain qui a rencontré le monarque déchu dans son exil de la banlieue de Washington décrit un vieil homme vivant humblement grâce aux aides sociales américaines et aux dons de la diaspora.

En exil depuis plus de cinquante ans, et en dépit d'un ultime appel lancé au printemps dernier par le Parti vert démocratique du Rwanda, Kigeli V n'aura jamais eu l'occasion de revoir les mille collines sur lesquelles il n'aura que très brièvement et très symboliquement régné.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.