Republier
RDC

RDC: ceux qui croient à l'accord politique

Edem Kodjo, le facilitateur du dialogue politique en RDC.
© © Gallimard

En RDC, alors que des mouvements citoyens et des ONG continuent de critiquer l'accord politique signé cette semaine entre le pouvoir et une frange de l'opposition et l'accusent de violer la Constitution, il y a aussi ceux qui y croient. Des signataires de cet accord, du côté de la société civile et des organisations non gouvernementales, tentent donc de rassurer. Selon eux, l'accord politique n'est pas parfait mais il permet de remettre la RDC sur le rail des élections.

Parmi les dispositions qui soulèvent interrogations et craintes, celle qui demande au gouvernement de mettre en place « urgemment des mécanismes de contrôle des activités des ONG tant nationales qu'internationales ». Mais pour Marie-Madeleine Kalala, présidente d'une plateforme d'ONG de femmes, signer le fameux accord politique ne revient pas à renoncer à son indépendance.

« On sent très bien que les politiques auraient envie d’avoir plus de contrôle sur les ONG, mais je me réjouis du bout de phrase qui dit que ce contrôle se fait dans un cadre bien défini par la législation en vigueur. L’obligation est faite aux ONG de déposer des rapports et de s’acquitter des redevances. Donc au-delà de ça, son organisation, son déploiement sur le terrain, appartient à l’ONG », explique-t-elle.

Pour le coordonnateur de la société civile du Sud-Kivu Oswald Muheneri, le plus important est d'avoir un nouveau calendrier pour les élections. Une présidentielle en 2018, c’est beaucoup trop tard mais mieux que pas du tout.

Pousser les uns et les autres et continuer la pression pour que les élections soient bien organisées, c'est aussi l'objectif des ONG et représentants de la société civile signataires du fameux accord politique.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.