Republier
Mali Terrorisme

Un rapport novateur sur les motivations des jeunes jihadistes au Mali

L'entrée de l'hôtel Radisson à Bamako après l'attaque meurtrière du 20 novembre 2015.
© REUTERS/Joe Penney

Un rapport de l'Institut d'étude et de sécurité basé à Dakar a publié un rapport qui s'interroge sur les motivations des jeunes jihadistes au Mali. Sont-ils guidés par la foi ou par les circonstances ? Voilà la question que pose le rapport assez novateur car les auteurs ont interrogé un vaste panel, notamment des présumés jihadistes en prison.

La particularité de cette étude est que parmi toutes les personnes interrogées, 19 l'ont été en prison. Ce sont des jihadistes présumés, incarcérés au Mali. Le gouvernement a donné son accord aux enquêteurs de l'Institut d'étude et de sécurité pour qu'ils puissent les questionner.

Selon cette étude, la principale motivation des jeunes à rejoindre les groupes jihadistes n'est pas la religion mais le facteur économique et le facteur de sécurité. En d'autres termes, la majorité des jeunes explique avoir rejoint ces groupes terroristes pour avoir de l'argent ou bien pour se protéger ou protéger leur famille. Ce sont les deux principales motivations.

La religion n'est pas la première motivation

Le chômage est donc un élément d'explication mais pas seulement. On peut également souligner l'absence d'Etat, la faillite de l'Etat sur la majorité du territoire malien qui pousse ses jeunes à chercher une solution annexe, et les groupes terroristes notamment dans le centre du pays proposent cette alternative à l'Etat, ils proposent ce cadre et ce semblant de justice.

La religion enfin est aussi un élément d'explication, il ne faut pas sous-estimer son impact. Mais ce n'est pas la motivation principale, en tous cas pas pour les jeunes interrogés dans le cadre de l'enquête.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.