Sénégal: un homme condamné pour avoir offensé les Mourides

Le tribunal de Dakar où a été jugé Cheikh Mbacke Sakho.
© AFP/SEYLLOU

Au Sénégal, on ne critique pas la puissante confrérie mouride. Cheikh Mbacke Sakho, membre de cette communauté, vient d'être condamné à six mois de prison avec sursis. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, ce jeune homme avait accusé les responsables de cette confrérie de faire du «business» avec la religion, de «tromper» les fidèles. Il a donc été condamné, mais pour les associations mourides le verdict est trop clément.

Si les membres de la communauté mouride sont venus en nombre assister au jugement, le principal intéressé, qui a failli se faire lyncher dans ce même tribunal il y a dix jours, n’est pas venu.

Dans son verdict, le président de la cour a suivi, en partie, le réquisitoire du parquet. Cheikh Mbacke Sakho est reconnu coupable des faits reprochés, injures à l’encontre de la communauté mouride, et condamné à six mois de sursis. L’amende d’un million de francs CFA n’a par contre pas été retenue.

Pour Serigne Fallou Fall Mbaor, représentant de la confrérie, la peine infligée est trop clémente. « Nous sommes vraiment surpris par le verdict, qui est vraiment pour nous, une insulte, juge-t-il. Il a été condamné avec sursis, c’est une peine légère, parce que c’est un insolent, un gars qui nous a insultés. Au lieu de l’emmener ici, nous aurions dû le maltraiter, mais nous ne l’avons pas fait parce que nous sommes légalistes. »

Maître Thiam, avocat de Cheikh Mbacke Sakho, reconnaît que ce dossier est sensible. Lui aurait conseillé à son client de ne pas formuler de critiques à l’encontre de la confrérie mouride. « Il ne s’attendait pas peut-être à de telles conséquences. Ce qui est fait est fait. Moi je lui aurais conseillé de ne pas se lancer dans des critiques pareilles parce que c’est un terrain très glissant », explique-t-il. 

Partie civile dans cette affaire, les associations mourides ont récemment sollicité de nouveaux avocats. Ils sont désormais trois et ont annoncé qu’ils comptaient faire appel. Leur souhait : que Cheikh Mbacke Sakho soit condamné à de la prison ferme.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.