RCA: flambée de violence à Bambari et ses environs

Un membre de l'ancienne rébellion Seleka pose avec son arme à Bambari, en mai 2015 (photo d'illustration).
© AFP PHOTO / PACOME PABANDJI

En Centrafrique, depuis plusieurs jours, les violences regagnent en intensité dans la région de Bambari, dans le centre du pays. Depuis jeudi ce sont au moins 26 personnes qui ont été tuées dans des accrochages et des représailles. 6 gendarmes centrafricains comptent parmi les victimes.

Vendredi en fin de matinée, un convoi de gendarmes est tombé dans une embuscade sur l'axe Grimari-Bambari. Accusée d’avoir fomentée cette embuscade, l'UPC dément son implication dans cette attaque. Bilan : dix morts, dont six gendarmes.

Plus tard dans la journée, d'autres incidents ont été rapportés dans les environs de Bambari. Des hommes armés apparentés aux anti-balaka ont tenté de monter des barricades avec pour objectif de racketter des marchands. Il y a eu échange de tirs. Pas de bilan pour l'instant, mais des mouvements de population ont été notés.

Dans le même temps, à Bambari toujours, ce sont les humanitaires qui ont été ciblés par des attaques. Deux personnels d'ONG ont été pris en otages puis relâchés quelques heures plus tard. Un autre personnel d’ONG a trouvé la mort, suite à une balle perdue.

La veille, des affrontements entre éléments anti-balaka et ex-Seleka,
selon un rapport de la Minusca, avaient causé 15 morts et une dizaine de blessés dans les villages de Mbriki et Belima, dans les environs de Bambari.

Et puis la semaine dernière, c'était un camp de déplacés à Ngakobo, à 60km de Bambari, qui avait été attaqué par des hommes armés, faisant un bilan d'une quinzaine de morts et d'une dizaine de blessés.