Republier
RDC

RDC: la majorité mise sur les femmes pour faire valoir l'accord politique

La majorité a organisé un meeting avec 1000 femmes, afin qu'elles démarchent dans tous le pays pour aller convaincre des bienfaits de l'accord politique.
© Sonia Rolley/RFI

Lors d'un meeting ce vendredi 28 octobre à Kinshasa, le président de l'Assemblée nationale, Aubin Minaku, également secrétaire général de la majorité, a confié à un millier de femmes de sa coalition de convaincre leurs sœurs à travers les provinces du pays que l'accord politique est synonyme de paix. Il leur a rappelé que l'accord restait ouvert à d'autres signataires, parlant même des membres du Rassemblement comme de compatriotes avec lesquels il fallait continuer de parler. Précisant néanmoins qu’il n’y avait pas que des démocrates dans l'opposition.

Ambiance électrique, discours enflammé. Première à prendre la parole, la patronne de la Société nationale d'assurances (Sonas), Carole Agito, a tenu un discours ultra-féministe. « Ne comptez pas sur les hommes, mesdames, pour être les garants de la paix », a-t-elle martelé.

Pourquoi, cette réunion ? « C’est en quelque sorte une séance de formations de formateurs, explique Beatrice Lomeya, membre du bureau politique de la majorité et deuxième à intervenir ce vendredi 28 octobre. Donc chaque femme qui va avoir un message ici va à son tour porter ce message aussi et nous pourrons comme ça couvrir un million de femmes, dont l’objectif effectivement est de maintenir la paix qui nous est chère ».

« Tellement d'intoxication »

Dans le public, Colette Tshomba, déléguée au dialogue national, s'insurge : « C’est tellement d’intoxication. Ceux qui n’ont pas participé au dialogue sont en train d’instrumentaliser la population en leur racontant des mensonges. Je crois que pour le peuple congolais, ce qui est important aujourd’hui, c’est de savoir que la question de l’impasse autour de l’organisation des élections est réglée et que nous irons aux élections ».

Aubin Minaku a été le dernier à prendre la parole. Le secrétaire général de la majorité a longuement justifié le report des élections, insisté sur l’importance de cet accord politique, appelant l’opposition à le rejoindre pour préserver la paix.

A (RE)LIRE RDC: accord politique entre la majorité et l'opposition présente au dialogue

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.