RDC: l’Asadho réclame une enquête après les révélations du «Soir»

Vue de Kinshasa, capitale de la RDC.
© Wikimedia/Moyogo

L'Asadho, l’Association africaine des droits de l’homme en République démocratique du Congo, lance un appel au procureur général de la République pour lui demander d'ouvrir une enquête au lendemain des révélations fracassantes de nos confrères du Soir sur de présumés détournements de fonds et autres transactions financières douteuses, par l'intermédiaire de la BGFI, la première banque d'Afrique centrale. C'est un ancien employé de la banque qui livre cette révélation, impliquant des proches du chef de l'Etat. Un des documents rendus publics par le quotidien belge montre, par exemple, que l’un des comptes de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) du Congo, qui abritait de l’argent destiné à financer des élections en RDC, a été régulièrement ponctionné, et cela dans des conditions très louches.

Nous craignons que le procureur général de la République ne fasse rien.

Jean-Claude Katende
31-10-2016 - Par Florence Morice

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.