Maroc: WhatsApp, Skype et compagnie de retour grâce à la COP22

Les applications mobiles Viber, Skype et Whatsapp de nouveau accessibles aux internautes marocains
© DR/Montage RFI

WhatsApp, Skype, Google duo... tous ces modes de conversation par internet ont été rétablis au Maroc. Pourtant, il y a six mois, ceux que l'on appelle les VOIP, les «voice over internet protocol providers» avaient été suspendus dans le royaume par l'agence de régulation des télécommunications. Raison invoquée : la concurrence de ces logiciels gratuits avec les réseaux télécom classiques.

Il y a quelques jours, l'annonce du rétablissement des VOIP dans la zone internationale de la COP22 à Marrakech (ouverture lundi 7 novembre) avait fait bondir les internautes. Depuis, les usagers ont la bonne surprise de constater que ces fonctionnalités remarchent. Hicham, la vingtaine, se réjouit de pouvoir à nouveau contacter ses proches à l’étranger : « J’utilise Skype pour parler avec ma famille en France. Eh bien, on était en souffrance. Maintenant c’est bon ».

Selma, de son côté, déplore que ce blocage ait freiné ses activités durant ces derniers mois : « On a besoin d’avoir des outils de travail, de communication, d’appels, de réunions. C’était vraiment pénalisant. Je pense que beaucoup d’entre nous ont trouvé des solutions alternatives, mais ça frôle l’illégalité et c’est une situation anormale ».
Enfin pour Adil, la mesure n’est que justice rendue aux citoyens : « Nous rétablissons un droit qui est commun à tout internaute dans le monde qui est d’avoir accès à un service qui est mondial et gratuit dans le monde entier ».

Le déblocage des conversations gratuites sur le web, une mesure d’autant plus importante qu’avec plus de 16 millions d’abonnés, près d’un Marocain sur deux est aujourd’hui connecté à Internet.