Republier
Burundi Médias

Burundi: deux journalistes de Bonesha FM interpellés brutalement par la police

Le président burundais Pierre Nkurunziza en juillet 2016 à Bujumbura.
© Onesphore Nibigira/AFP

Détruite au début de la crise que traverse le Burundi, la radio Bonesha FM, l'une des stations indépendantes du pays, n'a toujours pas le droit de réémettre depuis lors. Et le journaliste Léon Masengo, rédacteur en chef et directeur du site de la radio, a été brièvement arrêté par la police vendredi 11 novembre 2016 en compagnie d'un second journaliste qui l'accompagnait. Ils allaient couvrir la première comparution d'un des principaux acteurs de la terrible répression en cours dans le pays, Désiré Uwamahoro. Cet officier de la police a été interpellé il y a plus d'une semaine, dans une sombre affaire de trafic d'or considérée comme un véritable secret d'Etat. Pour RFI, Léon Masengo revient sur les conditions de son arrestation.

On n'a pas été signifiés de pourquoi on devrait nous arrêter alors qu'on était à la recherche de l'information. Ce que j'ai compris, c'est qu'il y a des dossiers qu'il faut traiter, et d'autres qu'il ne faut pas traiter, selon ce qu'on m'a dit

Léon Masengo, rédacteur en chef et directeur du site de la radio Bonesha FM
12-11-2016 - Par Esdras Ndikumana

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.