Ebola: Jean-Marc Ayrault inaugure le futur institut Pasteur de Conakry

Le ministre français des Affaires étrangères a inauguré vendredi 11 novembre le projet d'Insitut Pasteur de Conakry en compagnie du chef de l'Etat, Alpha Condé.
© CELLOU BINANI/AFP

Après Dakar au Sénégal, le ministre français des affaires étrangères et du développement international Jean-Marc Ayrault achève ce samedi à Conakry une visite en Afrique de l'Ouest. Accueilli par le président guinéen Alpha Condé au palais présidentiel, Jean-Marc Ayrault et son hôte ont procédé à la pose de la première pierre de la construction d'un institut Pasteur à Conakry.

Cinq mois après la fin du dernier épisode d’Ebola, la Guinée va se doter d’un institut Pasteur, fruit de la coopération franco-guinéenne. La cérémonie de la pose de la première pierre et du lancement des travaux a été co-présidée vendredi 11 novembre par Alpha Condé, le président guinéen, et le ministre français des Affaires étrangères.

L’accord de coopération pour la création de cet institut avait été signé en novembre 2014, lors d’une visite hautement symbolique du président français François Hollande, en pleine épidémie d’Ebola en Guinée et dans la sous-région.

« La France est un partenaire historique, a déclaré le chef de la diplomatie française qui co-présidait la cérémonie. Et nous avons été présents au plus fort de l’épidémie, mais aussi dans la phase post-Ebola, avec 300 millions d’euros d’assistance au total ». Jean-Marc Ayrault a qualifié ce nouvel institut – le 33ème du réseau international des instituts Pasteur – de symbole de cette solidarité que la France apporte à la Guinée.

Il aura pour mission de répondre aux urgences épidémiques, participer à la surveillance et à la recherche sur les maladies infectieuses et former les scientifiques guinéens dans la prévention des épidémies dans le pays et dans la sous-région.