Republier
RDC ONU

RDC: la délégation du Conseil de sécurité a été reçue par le président Kabila

Ce samedi matin, le président Kabila a reçu une délégation du Conseil de sécurité des Nations unies à Kinshasa.
© MONUSCO/Michael Ali

Une délégation du Conseil de sécurité de l’Onu est arrivée hier soir en République démocratique du Congo où elle effectue une visite de 72 heures, officiellement pour vérifier l’application de la résolution 2277. Ce samedi matin la délégation, conduite par les ambassadeurs de France et d'Angola, a été longuement reçue par le Premier ministre, puis par le président Kabila.

La réunion, à huis clos, a commencé aux environs de 10h20, heure locale et s'est terminée plus d'une heure quarante-cinq plus tard. De l’avis même du personnel de la présidence, c’était un entretien particulièrement long.

Il y avait beaucoup de monde dans la salle : outre le président Kabila, étaient présents les quinze membres du Conseil de sécurité, le patron de la Monusco et son adjoint, et également les ministères clés du gouvernement : Intérieur, Défense, Justice,  Communication et le directeur du cabinet du président.

Beaucoup de monde et beaucoup de questions posées – c’est ce que les ambassadeurs ont déclaré à l'issue de la réunion – et beaucoup de réponses obtenues, ce qui explique sans doute la longueur de cet échange qui a été un moment clé de leur visite. Cela également, les ambassadeurs l’ont souligné.

La mission des diplomates se poursuit

Les diplomates doivent maintenant rencontrer les évêques de l'église catholique qui mènent des discussions pour tenter de rapprocher les points de vue entre les participants du dialogue national et ceux qui ont refusé ce dialogue.

Ecoutez la déclaration de François Delattre, ambassadeur de France auprès des Nations unies
12-11-2016 - Par Sonia Rolley

Car les diplomates ont tenté d’obtenir un processus plus inclusif, a expliqué Francois Delattre, ambassadeur de France, qui, avec son homologue angolais, conduisait la délégation.  « Les Congolais de tous bords – c’est ça l’appel du Conseil de sécurité – doivent s’unir pour pouvoir rejeter la violence et privilégier l’intérêt supérieur de la Nation. Pour cela, le dialogue est plus que jamais la voie privilégiée pour surmonter les différends.

Le processus électoral doit pouvoir se tenir dans un climat pacifique dans un esprit de consensus qui rassemble l’ensemble des forces politiques congolaises. L’accord du 18 octobre a été une étape en ce sens et les discussions doivent pouvoir se poursuivre dans un cadre large, inclusif, afin d’atteindre un consensus large sur un calendrier électoral précis, accompagné de mesures de confiance, mesures importantes dont nous avons également parlé.

Nous avons marqué combien – pour avoir un débat politique libre et constructif – la liberté d’opinion, de réunion, un accès équitable aux médias doit être garanti, la sécurité et la liberté de circulation de tous doit être assurée. Et à ce titre nous avons appelé les autorités congolaises à rétablir le signal de Radio France Internationale et à lever l’interdiction de manifester. Naturellement, le sort de la radio Okapi a également été mentionné… ».

« L’accord qui a été signé, c’est une base, une bonne base, a de son côté estimé Ismael Abraao Gaspar Martins, l'ambassadeur d'Angola et co-chef de la délégation. Il faut bâtir. Et qui doit bâtir ? Le peuple congolais, avec ses dirigeants. Mais bâtir, cela veut dire ne pas détruire. Bâtir, cela veut dire ne pas semer le chaos. Il faut aller vers les élections, vers la reconstruction de ce grand pays. »

►Rappelons qu'en attendant le retour du signal de RFI, nos émissions peuvent être écoutées en RDC sur internet, avec l'application RFI de vos smartphone de même que sur le bouquet satellite.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.