Erythrée: Awaze, un site parodique d’actualité pour dénoncer la dictature

Capture d'écran du site «Awaze Tribune».
©

Tourner l'actualité en dérision pour mieux dénoncer les dérives d'un régime, c'est ce que propose le site d'information Awaze Tribune. Ce site d'information parodique, qui se décline aussi sur les réseaux sociaux, se présente comme un site d'information classique avec des rubriques thématique. Une façon de dénoncer le régime du président Asaias Afwerki, accusé de crimes contre l'humanité par une commission de l'ONU.

L'awaze, c'est un mélange d'épices utilisé dans la cuisine en Erythrée. C'est aussi un mélange entre vérité et fiction. Tout est faux, mais il y a du vrai dans Awaze Tribune.

Les titres plantent déjà le décor : « L'ambassadeur de la Corée du Nord à l'ONU demande formellement aux journalistes de ne pas comparer son pays avec l'Erythrée » ou encore « Le président érythréen récompensé pour sa contribution à résoudre le problème mondial de la surpopulation grâce à des méthodes novatrices ». Une manière absurde, décalée de dénoncer le régime.

Et le besoin est réel, selon l'un des responsables du site qui souhaite garder l’anonymat : « La population est complètement sous contrôle en Erythrée. Il n'y a aucune information, à l'exception de leur propagande. Par exemple, aucun média dans le pays n'a jamais parlé de la mort du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, jusqu'à aujourd'hui, c'est incroyable. Les Erythréens, notamment ceux qui partent, n'ont jamais été exposés à l'information de masse, ils doivent apprendre à dissocier le vrai du faux. Awaze essaie de leur montrer que tout ce qu'ils lisent n'est pas vrai ».

Et cela, avec humour pour faire face au désespoir. Le dernier article en date évoque un coup de fil passé par erreur par le président érythréen au président russe Vladimir Poutine pour le féliciter de sa victoire à la présidentielle américaine.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.