Republier
Libye EI

Libye: des frappes aériennes à Sebha ont-elles tué un chef de l'EI?

Sebha, le 28 mars 2012. (Photo d'illustration).
© REUTERS/Ibrahim Azagaa

Un chef du groupe Etat islamique a-t-il été tué mardi 15 novembre près de Sebha, dans le Sud-libyen ? C'est en tout cas ce que relaie une partie de la presse libyenne qui attribue cette frappe ciblée à des drones américains. Des allégations non confirmées par les autorités libyennes et encore moins américaines, même si l'aviation américaine a été particulièrement active dans le ciel libyen ces derniers mois.

D'après l'agence de presse libyenne Lana, la cible des frappes serait Abu Talha al Libi, un chef de l'organisation Etat islamique. Six de ses hommes seraient morts à ses côtés dans la petite ville d'Al Qarda al-Shati à 70 km au nord de Sebha, capitale du Fezzan.

Le chef du Conseil local confirme la mort de 7 personnes dans une série de frappes qui auraient au passage blessé une quarantaine de personnes, toujours selon le responsable local.

Abu Talha al Libi est-il mort dans les sables du Fezzan ? Aucune source locale ne le confirme.

Qui est responsable de ces frappes ?

Les aéronefs ne sont pas identifiés. Par le passé, on se souvient que les Etats-Unis ont mené deux frappes d'envergure contre des cibles jihadistes, dont une reconnue par le Pentagone visant le chef d'Aqmi Mokhtar Belmokhtar et qui s'est soldée par un échec près d'Ajdabiya en juin 2015.

Depuis le mois d'août dernier, les Américains ont mené plus de 360 frappes en soutien aux forces du gouvernement d'union nationale libyen, dans la guerre qui l'oppose aux jihadistes à Syrte. Depuis le lancement de cette guerre, les services occidentaux du renseignement expriment des craintes de voir les jihadistes de Syrte se réfugier dans le sud libyen.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.