Guinée-Bissau: nomination du nouveau Premier ministre

Le président de Guinée-Bissau, José Mario Vaz, le 11 juin 2014.
© AFP PHOTO/SIA KAMBOU

La Guinée-Bissau a nommé vendredi 19 novembre Umaro El Mokhtar Sissoco Embalo au poste de Premier ministre. Peu connu dans l’arène politique, cet officier en réserve est l’homme de confiance du président José Mario Vaz.

Son nom figurait parmi les prétendants à ce poste décidé lors des négociations de Conakry le 14 octobre. A 44 ans, Umaro El Mokhtar Sissoco Embalo est le quatrième Premier ministre nommé en l’espace de deux ans par le président José Mario Vaz. Il remplace Baciro Dja dont le gouvernement a été démis la semaine dernière.

Ce général de réserve est totalement méconnu en politique dans son pays. Il demeure néanmoins une forte personnalité, conseiller de la plupart des chefs d’Etat qui se sont succédés à la tête de son pays depuis deux décennies. Il dispose d’un carnet d’adresses très riche et varié et de solides relations aussi bien sur le continent qu’au Moyen-Orient.

Le nouveau Premier ministre hérite d’une situation peu reluisante. Depuis plus d’un an, la Guinée-Bissau traverse une crise politique très profonde marquée ces derniers temps par des manifestations de rues. Le général Umaro El Mokhtar Sissoco Embalo en est conscient et reconnaît que la tâche qui l’attend ne sera pas de tout repos.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.