Côte d'Ivoire: 1153 candidats aux élections législatives de décembre

Les prochaines élections législatives ivoiriennes ont lieu le 18 décembre 2016.
© AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO

En Côte d'Ivoire, la Commission électorale indépendante a annoncé qu’il y aura 1 153 candidats, dont 12% seulement de femmes, aux législatives du 18 décembre 2016. Après son boycott du scrutin 2011, ces élections doivent acter le retour de l'opposition dans l'hémicycle, mais elles créent surtout de fortes tensions au sein de la majorité.

Ils sont bien plus nombreux qu’en 2011, 1 153 exactement à tenter de décrocher un siège dans la nouvelle assemblée. Un nombre record qui s’explique notamment par le retour d’une partie de l’opposition dans la course.

Si les dissidents menés par Aboudramane Sangaré ont décidé de poursuivre leur boycott, le FPI - le Front populaire ivoirien - de Pascal Affi N’Guessan présente 148 candidats. Son patron lui-même est de la bataille dans sa région de Bongouanou. Du côté de la majorité également, des ténors sont en lice, à commencer par le Premier ministre et des membres de son gouvernement. Guillaume Soro, lui, souhaiterait conserver son poste de président de l’Assemblée.

Tensions au sein  de la majorité

Au total, le RHDP (Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix) présente 199 candidats mais devra faire face à de nombreuses candidatures indépendantes issues de son propre camp comme à Cocody où le duel entre la ministre Bamba-Lamine et la députée sortante, Yasmina Ouégnin, sera particulièrement scruté. Une majorité pour laquelle les remous sont déjà nombreux.

L’UPCI (l’Union pour la Côte d’ivoire) et l’UDPCI (l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire) ont, eux, refusé la répartition des sièges et ont présenté leur propre prétendant. La sanction a été immédiate vendredi, leurs leaders ont été limogés du gouvernement.